NEPAL 2015

Thursday, 9 March 2017

NEPAL 2015

25 avril 2015, un tremblement de magnitude 7.8 sur l’échelle de Richter fait 6.000 morts au Népal et 2.000 autres victimes en Inde, en Chine et au Bangladesh. Au total, On dénombre 14 000 blessés et 8 millions de sinistrés.

Tout juste né, le club de Gerpinnes lance alors une aide d’urgence sous forme d’un SHELTER-BOX et de tente de survie familiale. Il est épaulé par Marc PREYAT, ancien journaliste de la RTBF et spécialiste du Népal. Selon lui, les villages en montagne sont oubliés par l’aide internationale car peu accessibles du fait des routes non carrossées. Il propose dès lors de concentrer nos efforts sur le petit village de Paelepe, situé dans le Nord-Ouest à 80km de Katmandu. Déjà, une première visite sur place s’organise…

 

Mais le Club de Gerpinnes n’a toutefois pas l’expertise pour mener à bien, seul, une demande de subvention internationale. Un appel à l’aide auprès des clubs voisins est donc envisagé. Courcelles2000 est aux côtés de Gerpinnes depuis nos premières heures de vie Rotarienne et n’hésite donc pas à suivre. Les clubs de Beaumont-Erquelinnes et Philippeville-Florennes-Walcourt du D2170 acceptent également de se joindre au projet. A l’instar des trois Mousquetaires, nous sommes désormais quatre à se lancer dans l’aventure.

 

De retour du Nepal, Marc PREYAT dresse un premier état des lieux : le tremblement de terre a supprimé l’arrivée d’eau du village et l’école n’est plus qu’un tas de pierres. Le bilan humain aurait pu être plus catastrophique encore si la catastrophe avait eu lieu pendant les heures scolaires…

Les survivants adressent leurs souhaits auprès de notre représentant : ramener l’eau au village, installer des toilettes publiques, réaménager l’école (murs et matériel scolaire). De ces trois axes, le premier est la clef de voûte du maintien de la population sur place.

Pour ce faire, un captage de sources vers des chambres de visites et une citerne d’ajutage en amont d’un réseau de distribution gravitaire seront nos premières priorités.

Alors qu’elles oeuvrent déjà au Nepal, l’asbl « Construis-moi un Village » et l’ONG BIKAS mettent en place une aide d’urgence : distribution de couvertures et du matériel scolaire de première nécessité. Mais surtout, elles nous aident à associer les villageois au projet de reconstruction. Une condition essentielle en vue d’obtenir les autorisations de captage  et la mise en œuvre des installations en amont du projet. Cette phase est en cours de réalisation. La citerne d’ajutage de 18.000L sera installée d’ici à la fin avril 2017. 12.000€ ont été nécessaires à la réalisation de cette première partie du projet.

L’action Rotarienne sera donc, au départ de cette citerne, la pose des conduites et fontaines de distribution d’eau au plus près des habitations. Une trentaine de points sont envisagés.

A l’heure où ces lignes sont rédigées, les derniers devis sont en cours d’ajustement. Le budget est ici de l’ordre de 33.000€.

Mi-avril, un membre de notre club se rendra sur place pour s’assurer que les travaux engagés par l’asbl « Construis-moi un Village » sont bien exécutés et que la subvention internationale peut être activée. La durée de la mise en œuvre des installations est fixée à 24 mois. Notre représentant profitera de son déplacement pour rencontrer le club local Rotary Club Of Patan Durbar Square ; une rencontre qui s’annonce riche en émotions.

 

Ce projet nous est cher car il lance de jeunes rotariens dans l’inconnu. Mais l’amitié et le partenariat qui nous lient aux autres clubs rassurent et renforcent notre motivation. Nous espérons aussi tirer un bilan positif de notre collaboration avec l’asbl « Construis-moi un Village ».

 

A la Maxime « Ne laissons personne au bord de la route », le club de Gerpinnes répond que « l’action rotarienne commence lorsqu’il n’y a plus de route ». Rejoindre Paelepe en est la plus belle preuve.

Merci à Francis de Froidmont, André Lorsignol et Johan Deleeuw de nous avoir aidé à tracer les premiers mètres de notre sentier.

Christian Renotte

 

 

En annexe

Logo  réalisé pour le projet.

Photo d’un homme qui apporte du matériel d’adduction d’eau

Schéma de principe  du projet

Villageoise  qui participe chantier

Topographie du site